La réorientation

  La réorientation dentaire ou sociale demeure toujours difficile

  • les structures dentaires relais sont souvent limitées ou surchargées,

  • il est parfois difficile d'avoir une vue exhaustive des structures relais potentielles (services hospitaliers, centres de la CPAM, centres dentaires municipaux,...) en terme de capacités d'accueil, de délais de rendez-vous, etc ...,

  • les démarches sociales étant souvent beaucoup plus longues que les soins bucco-dentaires par euxmêmes, l'orientation effective des patients vers des structures de prise en charge demande,

  • très fréquemment d'opiniâtres efforts de persuasion en direction d'une population plutôt tentée par "la débrouille",

  • sans un accompagnement physique des patients, il demeure ainsi difficile de savoir si les patients ont poursuivis ou non les démarches recommandées.